Vue Aérienne de la Côte Atlantique du SaharaLa majeure partie de l'Afrique du Nord est composée de déserts, où la sécheresse permanente et un rayonnement solaire élevé limitent toutes formes de croissances végétales. Ceci a réduit de manière significative les activités pastorales et agricoles traditionnelles. Dans de telles conditions, la présence humaine couplée à un développement économique reste aléatoire.

L'amplitude thermique élevée et une érosion éolienne chronique a détérioré la morphologie de cette région. Ainsi la structure des roches à été dégradée pendant plusieurs milliers d'années. Il est estimé que plus de 90% de la surface du Sahara est constituée de plaines et plateaux rocailleux. Étant donné que la taille de la roche est assez faible, celle-ci tends à offrir un coefficient de résistance au vent particulièrement bas.

Les dunes de sables communes à notre imagination représentent en fait moins de 5 % de la superficie totale du Sahara.

L'intersection entre l'Océan Atlantique et le désert du Sahara crée une zone d'échange énergétique globale caractérisée par la présence de vents réguliers qui pénètrent profondément à l'intérieur de ce territoire. La région côtière saharienne allant du Maroc jusqu'au Sénégal, est longue d'environ 2000 kilomètres. Celle-ci représente l'une des plus grandes superficies ventées au monde.

En raison des conditions climatiques extrêmement dures, la densité de population y est inférieure à 1 habitant/km². Celle-ci est concentrée autour de points d'eau qui constituent les quelques agglomérations de cette vaste région.

e-max.it: your social media marketing partner
FaLang translation system by Faboba