Energie en transition: une sécurité collective

Sahara Wind au Forum Mondial sur la Sécurité Energétique les 26-27 Juin 2017

Tenue à Pékin, en Chine, sur le thème «L'énergie en transition: vers une sécurité énergétique collective», le Forum Mondial sur la Sécurité Energétique favorise l’échange d'information sur la sécurité énergétique entre groupes de réflexions, responsables gouvernementaux, diplomates et leaders d’industries. Organisé par l'Académie Chinoise des Sciences Sociales (CASS), ce Forum est un effort conjoint de l'Institut pour l'Analyse de la Sécurité Mondiale (IAGS), du Conseil de Sécurité de l'Energie des États-Unis (USESC) et du Comité du Fonds de l'Energie de Chine (CEFC). Consacrant le rôle de la Chine dans la sécurité énergétique globale, le Forum Mondial sur la Sécurité Energétique à été lancé en 2012. Il s'est transformé en plateforme d'analyse sur l'évolution du paysage énergétique mondial impacté par la Chine.

Transformation décarbonée des Phosphates d’Afrique du Nord

“Upgrading North Africa’s Trade Wind-induced Phosphate footprints into carbon-free fertilizers” presenté à la World Wind Energy Conference, WWEC2017 à Malmö en Suède le 12 Juin 2017.

En appui au déploiement du projet Sahara Wind la transformation décarbonée des dépôts de Phosphates d’Afrique du Nord (qui représentent l'empreinte fossile des vents Alizés sur l'Atlantique) a été présentée à la Conférence Mondiale de l’Energie Eolienne WWEC 2017. Tenue sur le thème 'Énergie éolienne populaire et participative', cette conférence se concentre sur les stratégies de développement de l'énergie éolienne avec divers acteurs impliqués dans la transition énergétique.

Scaling-up the access to the Atlantic Trade Winds

“Scaling-up the access to the Atlantic Trade Winds : the Sahara Wind project” présenté à la Morocco Renewable Energy & Power Infrastructure Investor Conference 2017  le 25 Mai, à l'Hotel The View à Rabat, au Maroc.

Organisée sous la présidence de la COP22 du Maroc, cette conférence qui se déroulera sur une journée entière accueillera toutes les parties prenantes du secteur des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique au Maroc - le Ministère de l’Energie, MASEN, l’AMEE, l’ONEE, la SIE, IRESEN et beaucoup d’autres. L’accent sera mis largement sur le partenariat et le financement des projets. A ce titre, les Institutions Financières Internationales actives dans ce secteur au Maroc y participeront : IFC, World Bank, BERD, KfW, GIZ, UNDP, Banque Africaine de Développement, etc.

INNOspace Masters “Space 4.0”

Sahara Wind at the INNOspace Masters “Space 4.0” ceremony in Berlin, May 17 2017.

The winners of the INNOspace Masters competition will be announced at the awards ceremony, which is scheduled to take place on 17 May 2017 in Berlin alongside a conference devoted to the competition’s theme, “Space 4.0”. The latest trends in technology transfer, innovative solutions and new business models will be presented by representatives from politics and business.

Sustainable Energy for the Paris Agreement at #VEF2017

Sahara Wind at the Vienna Energy Forum 2017, May 10-12 2017.

With over 1650 participants from more than 100 countries, the Vienna Energy Forum focused onSustainable energy for the implementation of the SDGs and the Paris Agreement. The High-level forum highlighted the linkages between climate and development, along with the importance of joint and integrated approaches to leverage their associated synergies upon implementation. To “Ensure access to affordable, reliable, sustainable and modern energy for all“ the Paris Climate Agreement calls for an unprecedented global transformation process that extends far beyond the energy sector. Innovation is urgently needed to drive this transformative agenda.

Scaling-up Renewables through Decentralized Energy Solutions

Sahara Wind at the International Energy Agency IEA workshop on “Scaling-up Renewables through Decentralised Energy Solutions” in Paris, March 28th 2017.

The IEA’s Renewable Energy Working Party (REWP) workshop brought together senior decision-makers, experts and key players from governments, municipalities, energy industries as well as IEA members, partners and Technology Collaboration Programmes. Opening-up the scope of decentralised/distributed generation at a variety scales, the event looked at the role of integrated local energy solutions in driving the global energy transformation.

Golfe, Russie, Inde, Chine: Les Nouvelles Voies Stratégiques du Maroc

Sahara Wind au Forum MEDays les 7-10 Décembre 2016.

Sahara Wind participe aux travaux de la 9ème édition du Forum des MEDays le 08 Décembre 2016. Ainsi, la session intitulée "G(olfe) – R(ussie) – I(nde) – C(hine) : Les Nouvelles Voies Stratégiques du Maroc" a été modérée par son Directeur Général, Khalid Benhamou.

Organisé sur le thème "De la Fragmentation à la Durabilité : Révolutionner les Paradigmespar lInstitut Amadeus le Forum des pays du Sud 'MEDays 2016' s'est tenu à Tanger du 7 au 10 Décembre 2016.

"Décarboner les plus grandes industries de fertilisants" présenté à la COP22 de Marrakech

Décarboner les plus grandes industries de fertilisants présenté à la table ronde de la COP22 intitulée «Comprendre et atténuer le CO2 et l'énergie dans le système agroalimentaire» le 11 novembre 2016.

Sahara Wind présente les procédés éoliens électro-intensifs intégrés permettant de décarboner la filière des fertilisants. La Chine et le Maroc sont les principaux producteurs d'engrais au monde capables de décarboner leurs industries de fertilisants grâce à leurs énormes potentiels de développement éoliens.

L’Accord de Paris entre en vigueur

Plus de 55 Parties, qui représentent plus de 55% des émissions de gaz à effet de serre mondiales ratifient l'Accord de Paris sur les changements climatiques. Trente jours plus tard, le 04 Novembre 2016, il entre en vigueur.

D’après le statut de ratification de l’Accord de Paris sur les changements climatiques 166 parties ont depuis ratifié cet accord, ce qui lui permet d’entrer en vigueur.  « La vitesse à laquelle les pays ont rendu possible l'entrée en vigueur de l'Accord de Paris est sans précédent dans l’histoire récente des accords internationaux. C’est un moment historique pour les gens du monde entier. Les deux seuils clés qui étaient nécessaires pour que l’Accord de Paris sur les changements climatiques devienne une réalité juridique ont été atteints », a déclaré Patricia Espinosa, Secrétaire exécutive de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC). L’entrée en vigueur de l’accord entraîne le lancement de l'organe de direction de l'accord, connu sous le nom de CMA à la conférence annuelle de l'ONU sur le climat, connue en tant que COP22. Celle-ci s'est tenue à Marrakech (Maroc), du 7 au 18 novembre 2016.

COP22 Marrakech

Sahara Wind à la COP22 de Marrakech du 7 au 18 novembre 2016.

Organisée par le Maroc, la 22ème Conférence des Parties (COP22) de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) a réuni les délégués de 197 Parties à la Convention. Surnommée «la COP de l’action", COP22 a pris le relais de la COP21 et l'Accord de Paris signé par 191 pays visant à limiter la hausse de la température de la planète « bien en deçà de 2°C », par rapport aux périodes préindustrielles. D’après sa présidence, COP 22 est ‘une opportunité pour porter la voix des pays les plus vulnérables face aux changements climatiques, en particulier celle des pays africains et des états insulaires’ . Elle s’inscrit dans l’action pour concrétiser les différents axes retenus dans l’Accord de Paris, notamment ceux qui ont trait à l’adaptation, la transparence, le transfert de technologies, l’atténuation, le renforcement des capacités et les pertes et préjudices.

Les Politiques pré-COP22 du Maroc présentées à la WWEC2016 de Tokyo, au Japon

Sahara Wind présente ‘Ouvrir la voie aux projets éoliens de grande envergure: les politiques pré-COP22 du Maroc' à la 15ème Conférence mondiale sur l'énergie éolienne (WWEC 2016)

La 15ème Conférence mondiale sur l'énergie éolienne a eu lieu à Tokyo, au Japon, du 31 octobre au 1er novembre 2016. Tenue quelques jours avant la COP22 de Marrakech, cette conférence s'est concentrée sur la technologie éolienne et les approches ayant permis d’atteindre une capacité installée de 456 GW dans le monde. Diverses études ont montré que le Japon dispose de gisements éoliens aussi bien sur terre que sur mer. Ceux-ci permettent la reconstruction et le renforcement des infrastructures énergétiques du pays après les dommages du grand tremblement de terre en 2011. La communauté de l'énergie éolienne dans le monde s’est retrouvée à la WWEC2016 à Tokyo pour mettre en avant les avantages de cette technologie.

A ce titre, au cours de la session E-2 consacrée aux politiques nationales et internationales en matière d'énergie éolienne, Sahara Wind a présenté les Politiques pré-Cop22 du Maroc sous le titre «Ouvrir la voie aux projets éoliens de grande envergure» le 31 octobre 2016.

Les instruments de ratification de l’Accord de Paris déposés à l’ONU

Le Maroc dépose ses instruments de ratification de l’Accord de Paris à l’ONU le 21 Septembre 2016.

Le ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération et Président de la COP22, Salaheddine Mezouar, a déposé les instruments de ratification du Maroc de l’Accord de Paris. Le Royaume rejoint ainsi les 59 autres pays qui ont déjà déposés leurs instruments. En tant que pays hôte de la 22èmeConférence des Parties à la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP22), la ratification du Maroc porte le nombre de pays qui ont adhéré à l’Accord de Paris à 60, égalant 47.62% des émissions mondiales de gaz à effets de serre. Afin que l’Accord de Paris puisse entrer en vigueur, 55 pays représentant au moins 55% des émissions mondiales doivent déposer leurs instruments de ratification auprès des Nations Unies. A cette occasion, le Secrétaire Général des Nations Unies Ban Ki-moon a annoncé « Je suis heureux de déclarer que nous avons officiellement franchi le seuil de 55 pays pour l’entrée en vigueur anticipée de l’Accord de Paris ».

FaLang translation system by Faboba