Scaling-up Renewables through Decentralized Energy Solutions

Sahara Wind at the International Energy Agency IEA workshop on “Scaling-up Renewables through Decentralised Energy Solutions” in Paris, March 28th 2017.

The IEA’s Renewable Energy Working Party (REWP) workshop brought together senior decision-makers, experts and key players from governments, municipalities, energy industries as well as IEA members, partners and Technology Collaboration Programmes. Opening-up the scope of decentralised/distributed generation at a variety scales, the event looked at the role of integrated local energy solutions in driving the global energy transformation.

Golfe, Russie, Inde, Chine: Les Nouvelles Voies Stratégiques du Maroc

Sahara Wind au Forum MEDays les 7-10 Décembre 2016.

Sahara Wind participe aux travaux de la 9ème édition du Forum des MEDays le 08 Décembre 2016. Ainsi, la session intitulée "G(olfe) – R(ussie) – I(nde) – C(hine) : Les Nouvelles Voies Stratégiques du Maroc" a été modérée par son Directeur Général, Khalid Benhamou.

Organisé sur le thème "De la Fragmentation à la Durabilité : Révolutionner les Paradigmespar lInstitut Amadeus le Forum des pays du Sud 'MEDays 2016' s'est tenu à Tanger du 7 au 10 Décembre 2016.

"Décarboner les plus grandes industries de fertilisants" présenté à la COP22 de Marrakech

Décarboner les plus grandes industries de fertilisants présenté à la table ronde de la COP22 intitulée «Comprendre et atténuer le CO2 et l'énergie dans le système agroalimentaire» le 11 novembre 2016.

Sahara Wind présente les procédés éoliens électro-intensifs intégrés permettant de décarboner la filière des fertilisants. La Chine et le Maroc sont les principaux producteurs d'engrais au monde capables de décarboner leurs industries de fertilisants grâce à leurs énormes potentiels de développement éoliens.

‘les Politiques pré-COP22 du Maroc’ présentées à la WWEC2016 de Tokyo, au Japon

Sahara Wind présente ‘Ouvrir la voie aux projets éoliens de grande envergure: les politiques pré-COP22 du Maroc' à la 15ème Conférence mondiale sur l'énergie éolienne (WWEC 2016)

La 15ème Conférence mondiale sur l'énergie éolienne a eu lieu à Tokyo, au Japon, du 31 octobre au 1er novembre 2016. Tenue quelques jours avant la COP22 de Marrakech, cette conférence s'est concentrée sur la technologie éolienne et les approches ayant permis d’atteindre une capacité installée de 456 GW dans le monde. Diverses études ont montré que le Japon dispose de gisements éoliens aussi bien sur terre que sur mer. Ceux-ci permettent la reconstruction et le renforcement des infrastructures énergétiques du pays après les dommages du grand tremblement de terre en 2011. La communauté de l'énergie éolienne dans le monde s’est retrouvée à la WWEC2016 à Tokyo pour mettre en avant les avantages de cette technologie.

A ce titre, au cours de la session E-2 consacrée aux politiques nationales et internationales en matière d'énergie éolienne, Sahara Wind a présenté les Politiques pré-Cop22 du Maroc sous le titre «Ouvrir la voie aux projets éoliens de grande envergure» le 31 octobre 2016.

Les instruments de ratification de l’Accord de Paris déposés à l’ONU

Le Maroc dépose ses instruments de ratification de l’Accord de Paris à l’ONU le 21 Septembre 2016.

Le ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération et Président de la COP22, Salaheddine Mezouar, a déposé les instruments de ratification du Maroc de l’Accord de Paris. Le Royaume rejoint ainsi les 59 autres pays qui ont déjà déposés leurs instruments. En tant que pays hôte de la 22èmeConférence des Parties à la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP22), la ratification du Maroc porte le nombre de pays qui ont adhéré à l’Accord de Paris à 60, égalant 47.62% des émissions mondiales de gaz à effets de serre. Afin que l’Accord de Paris puisse entrer en vigueur, 55 pays représentant au moins 55% des émissions mondiales doivent déposer leurs instruments de ratification auprès des Nations Unies. A cette occasion, le Secrétaire Général des Nations Unies Ban Ki-moon a annoncé « Je suis heureux de déclarer que nous avons officiellement franchi le seuil de 55 pays pour l’entrée en vigueur anticipée de l’Accord de Paris ».

Conférence MED de la BEI

Sahara Wind à la conférence MED de la Banque Européenne d’Investissement à Rabat, le 08 Septembre 2016.

La conférence MED de la BEI intitulée « L'action de la BEI en faveur du climat dans le bassin méditerranéen » est axée sur l'atténuation des changements climatiques, l'adaptation à leurs effets et les financements climatiques. Trois séances consécutives sur la finance climatique ont permis aux intervenants d’interagir avec un public composé d’officiels, experts, membres de la société civile et du secteur privé. En tant que principal bailleur de fonds de l'action en faveur du climat à l'échelle mondiale, la BEI en synergies avec d'autres institutions financières internationales et partenaires dans la région permet d'améliorer la mise en œuvre et l'efficacité des projets d'investissement.

MEDCOP22 Tanger

MEDCOP22.logo

Sahara Wind à la MEDCOP CLIMAT Tanger les 18-19 Juillet 2016.

En amont de la 22ème Conférence des Parties (COP22) de la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques qui se tiendra du 7 au 18 novembre 2016 à Marrakech et avant d'en assurer la présidence, le Maroc à abrité la MEDCOP CLIMAT. Tenue à Tanger, porte de la méditerranée les 18 et 19 juillet, la deuxième édition de la MEDCOP CLIMAT a connu la participation de plus de 2000 experts du monde universitaire, du secteur privé et de la société civile. Ce forum a permis d’évaluer, partager, et consolider les contributions des pays méditerranéens. L’objectif étant de développer des plans d’actions pour les collectivités territoriales, ONG, associations et entreprises tant pour l’atténuation que pour l’adaptation aux changements climatiques.

La COP22 : Quelles opportunités pour la Marque Maroc?

Conférence Marketing pays : Modéliser la Marque Maroc.

Sahara Wind a pris part aux travaux de la 1ère édition de la conférence sur la marque Maroc. Ainsi, la Session 4 intitulée « La COP22 : Quelles opportunités pour la Marque Maroc? » a été modéré par son Directeur Général, Khalid Benhamou. Organisée conjointement par l’Institut Amadeus et Maroc export, cette conférence s'est déroulée à Casablanca le 27 mai 2016.

Securing Energy Investments on a Regional Basis

Sahara Wind’s regional integrated approach to secure investments presented at the Energy Charter Executive Training Programmes for Young Energy Professionals on May 17-20, 2016 in Kraków, Poland.

At the invitation of the International Energy Charter, Sahara Wind’s “Investment security and securing the necessary investments in the energy sector: how do we get there?” was presented to Young Energy Professionals. The eighth edition of the Executive Training Programmes focused on energy security challenges in light of on-going energy transition in wider-Europe and the Paris Agreement on climate change.

175 Pays ont signés !

A la première étape de la mise en œuvre de l'Accord de Paris -et avant d’en assumer la présidence- le Maroc a participé à la cérémonie de signature de haut niveau qui a eu lieu à l'Organisation des Nations Unies le 22 Avril 2016.

En accueillant la prochaine conférence mondiale sur le climat COP-22 à Marrakech, le Royaume du Maroc a présenté son communiqué à l’Assemblée Générale. Soutenu par une ambitieuse contribution décidée au niveau national, le Maroc est en voie de dépasser ses objectifs d’énergies renouvelables pour 2020 afin d'atteindre plus de 52% de capacité de production d'électricité renouvelable dans son mix énergétique d'ici 2030. Afin que ces objectifs soient contraignants à échelle planétaire, l’ensemble des pays devront intégrer « l’Accord de Paris » au sein de leur système juridique, par voie de ratification, d'acceptation, d'approbation ou d'adhésion. L'accord entrera en vigueur lorsqu’un minimum de 55 pays, représentant au moins 55% des émissions mondiales l’auront rejoint. Cette cérémonie à coïncidé avec la Journée internationale de la Terre nourricière.

Green Ammonia Made With Wind Is Future of Fertilizer at Siemens (Bloomberg news)

Backing the Sahara Wind project's regional applied research work, the world’s biggest power-equipment maker is building a trial technology that turns wind power into ammonia gas, a product that could clean up pollution from the fertilizer industry.

A plant near Oxford, England, makes ammonia by electrolysis instead of through the traditional reaction fed by fossil fuels. If fed by idled renewable power plants, the process would make emissions-free fertilizer used by farmers everywhere. Besides reducing carbon pollution worldwide, the technology could absorb excess output from wind and solar farms as well as store electricity in the form of a usable gas. Siemens estimates it could help cut emissions by 360 million tons a year, more than the annual carbon output of France. Although still expensive, Siemens reckons technology costs will come down over time, especially if the market for hydrogen-powered vehicles grows.

Morocco confirms 850MW tender results (Windpowermonthly)

MOROCCO: A consortium of Enel Green Power (EGP), Nareva and Siemens has been officially named as preferred bidders to develop five projects in Morocco, totalling 850MW

FaLang translation system by Faboba